14.4.16

art / florian et michael quistrebert

The Light of the light
IMG_4277



IMG_1242
IMG_1238IMG_1229IMG_1236 IMG_1233 IMG_1230 IMG_1227



Bien le bonjour !

Je continue mon marathon des expos, avec un autre du Palais de Tokyo.
Voici mes photos pour l'exposition The light the light des frères Quistrebert. C'était de grande peinture accroché à une sorte de poteau qui pivotait sur lui-même. Les peintures sont abstraites et sont le fruit de nouvelles techniques expérimentales telles que la pâte à modeler, la toile de jute, les LED colorées, la lumière noire et de la laque pour carrosserie.



« Nous voulons pousser la peinture vers un état de crise. Cela passe par la saturation, l’excès ou le gigantisme, pour montrer quelque chose d’opposé, de plus subtil et invisible. C’est de la peinture et ce n’est pas de la peinture. Peut-être est-ce plutôt de l’hyper-peinture, car nous tentons d’en saturer les fondamentaux, de forcer les idées de lumière, matière, format, mouvement, perception, à déborder d’elles-mêmes. »



Je vous avoue que jai beaucoup de mal à dire ce que je pense de ces peintures, je les ai trouvé d'une part assez jolies, mais d'un autre très énigmatiques, on est dans un univers à part et c'est assez étrange. Je vous invite à vous rendre ici pour avoir plus d'informations.

En espérant que cet article vous plaira et que vous vous portez bien.

La bise,
Téva



7 commentaires:

  1. j'aimerais tellement habiter dans une grande ville, juste pour les expos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'habite à Lyon et c'est vrai que c'est pas mal, mais un petit weekend dans une ville et hop ça fait l'affaire aussi !

      Supprimer
  2. Je suis un peu du même avis que toi : Ces toiles sont très belles mais assez intriguantes en même temps!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est assez perturbant même et le film à la fin, le tout est déstabilisant.

      Supprimer
  3. J'adore ! Tu me donnes vraiment envie de voir pleins d'expo

    RépondreSupprimer