5.12.16

iceland diary







Yo la mif !

J'espère que vous allez bien. Me voilà de retour. Je suis revenue d'Islande, et il est temps pour moi de vous parler de mo voyage et par ma même occasion de répondre à vos questions.

Je suis partie environ 13/14 jours, toute seule, et j'ai fais du volontariat en journalisme et photographie. Je me suis inscrite dans un genre d'association française qui vous mets en relation avec des associations à l'étranger pour pouvoir faire du volontariat. L'avantage de ce genre de chose c'est qu'on peut partir pour moindre coût et puis ça fait toujours de l'expérience. En France c'était l'association Concordia, et en Islande Worldwide Friends. 



Comment ça se passe ?
Et bah en fait c'est très simple, sur le site de Concordia (il y en a plein d'autres je vous en reparlerai plus tard), vous mettez où vous avez envie d'aller, quand, ce que vous voulez faire, vous vous inscrivez et eux s'occupe d'envoyer votre dossier à l'association étrangère, c'est eux là-bas qui vont décider s'ils vous prennent ou non. Ils transmettent leur réponse à l'association française qui va vous en faire part.

Donc l'association en Islande s'occupera de vous sur place, vous payer une petite partie puisque ce sont des associations qui ne sont pas subventionnées, mais là-bas vous êtes nourris, logés et blanchis. J'ai juste eu à payer mon billet d'avion + le trajet de l'aéroport à la ville et mes excursions, et mes achats sur place, mes sorties. J'ai donc dormi là-bas pendant mon séjour.

Concernant l'association, alors je vais pas dire que ça s'est mal passé, ça s'est assez bien passé, mais c'est pas pour autant que je vais dire que c'était génial, j'ai adoré le camp, je passais mes journées à me balader et à prendre des photos, mais l'endroit, la maison, l'organisation je n'ai pas trouvé que ça cassait trois pattes à un canard si vous voyez ce que je veux dire.

En revanche j'ai bien aimé le projet de volontariat et j'en referai sans souci dans d'autres pays.
J'ai rencontré plein de gens de toutes les nationalités, c'était vraiment cool. Of course là-bas faut savoir parlé un minimum anglais puisque tout le monde parle. Mais c'est quand même relativement facile de se faire comprendre et de comprendre les gens en face.






l'avion
Alors concernant mes billets d'avion.
J'ai beaucoup regardé, j'ai beaucoup comparé, sur des comparateurs, mais finalement je ne suis pas passé par un comparateur puisque j'avais trouvé moins cher toute seule, j'ai fait l'aller en faisant escale à Londres Gatwick.

J'ai donc fait Genève - Londres Gatwick - Keflavik.
Pour le retour j'ai fait Keflavik - Londres Luton - Genève. Le tout avec Easyjet.

Alors je n'ai pas le même aéroport à Londres pour l'aller et le retour, tout simplement parce que si je prenais Gatwick je ne pouvais rentrer à Genève le même jour. Donc si vous partez et que vous faites une correspondance sans passez par un comparateur, vérifiez bien les horaires des vols pour que ça coincident bien.

Je vous avoue qu'à l'aller j'ai à peu près attendu 7h à l'aéroport, j'ai donc lu un 2 bouquin, et pour le retour j'en avais 4.

Il y a également un compagnie Islandaise Wow air. J'avais regardé mais les vols ne me convenaient pas, sachant que j'habite pas très loin de Genève, j'avais pas vraiment envie de partir depuis Paris.

Ah et pour les temps de vols, Genève - Londres environ 1h30, et pour Londres Keflavik, il faut compter 3h.
Pour le trajet aéroport - Reykjavik, je vous conseille de prendre avec Flybus, c'est environ 45min/1h de route, c'est le moins cher et le plus rapide. Vous pouvez prendre les billets en ligne sur leur site ou alors à l'aéroport. Le bus vous dépose soit en ville devant votre hôtel ou soit à la station, c'est vous qui choisissez.



la vie en islande
L'islande est un pays où la vie est relativement chère. Pire que Paris, pire que tout. La devise n'est pas l'euro mais les couronnes islandaises.
Vous allez vite dépenser 550KR / 4,6€ pour un expresso. Pour des pancakes qui n'étaient pas très très gros j'en ai eu pour un peu près 1390KR / 12€. Les pintes sont environ à 1100KR / 9€, parfois plus et si vous êtes pendant l'happy hour vous pouvez vous en sortir pour 6/7€. Pour manger c'est pareil dans les restaurant les prix sont assez élevés, pour une pizza et une bière j'en ai eu pour 24€.
Je vous donnerai quelques adresses dans un autres articles.



se déplacer en islande
À Reykjavik c'est assez facile, c'est une petite ville vous pouvez tout faire à pied. Il y a des bus si vous avez envie, mais clairement tout est à proximité si vous êtes dans le centre ville. Si vous vous éloignez du centre il n'y a plus grand chose.
En revanche, sur l'île vous pouvez soit louer une voiture soit faire en bus, ou en avion. En bus il y a pas mal de tours, sinon il y a aussi des bus qui font le tours de l'île avec plusieurs stops, mais faites attention à la période où vous y allez, en hiver il y a peu ou pas de bus pour certaines destinations. Si vous êtes plusieurs je vous conseille plutôt de louer une voiture, en hiver les 4x4 sont très pratiques (même en été d'ailleurs) surtout si vous voulez sortir de la route principale. Pour louer des voitures il y a plusieurs garages dans la ville, mais le moins cher reste d'en prendre une directement à l'aéroport, vous économiserez quelques euros.
Sachant que j'étais avec un groupe, et que je n'ai toujours pas le permis, vous pensez bien que je me suis déplacée à pieds et en bus tour.



mon expérience en volontariat
Je pense quand même que c'est important de vous parlez de ça. Plusieurs personnes m'ont parlé du volontariat et en cherchant je me suis dis pourquoi pas, de toutes façons je ne fais pas d'étude cette année je peux très bien, et puis dans un CV c'est toujours bien vu.
J'ai donc fait mes recherches, l'Islande n'était pas un pays sur ma liste de base, puis en parlant avec mes cops, en regardant des photos sur pinterest, je me suis petit à petit intéressée à ce pays. Et j'étais là vas go j'y vais, je postule. Et voilà aujourd'hui je l'ai fait.

Donc j'ai choisi du volontariat en journalisme et photographie, je vous avoue que je ne me voyais pas du tout faire du travail à la ferme ou dans l'humanitaire ou quelque chose d'autre dans ce genre. C'est pourquoi j'ai choisi journalisme et photo, d'autant plus que ça me convient par rapport à mes études.

Alors comment ça se passe vraiment ?
C'est simple là-bas, on était un groupe de 6 filles, dont 1 camp leader, c'est en fait celle qui s'occupe du groupe, dans mon cas c'était une fille volontaire qui ne voulait pas du tout faire ce camp là de base, mais ils l'ont foutu là puisque sinon on n'aurait pas eu de camp leader. Et donc le premier jour on s'est rencontrées, on a parlé de nous, du magazine qu'on devait faire, de toutes ces choses. De qui allait cuisiner chaque jour, qui allait faire la vaisselle. En fait pendant tout le séjour, vous allez tout partagé (ou presque) avec votre groupe. Nous ça va on s'entendait plutôt bien. Je suis tombée avec une française, une hollandaise, une canadienne, une espagnole et une japonaise (d'où l'importance de l'anglais pour communiquer).
Et donc on s'est un peu réparties les tâches, et sur quoi on voulait écrire et parler. Je vous avoue que moi je n'ai pas écris, je n'ai fait que les photos. Je me sens beaucoup plus à l'aise en photo qu'à l'écris.

Ça s'est bien passé pour moi, et je referai du volontariat sans problème, j'ai trouvé que c'était une expérience assez cool qui nous permet de voyager d'une autre façon et surtout de rencontré d'autres gens.
En revanche je ne pense pas que je ferai du volontariat avec un pote ou mon copain. C'est vraiment mieux d'en faire seul, on est plus ouvert, on va plus vers les autres, et puis je vous conseille pas avec vos mecs, pas du tout d'intimité ou quoi.



qu'est-ce qu'il faut emporter en Islande ?
et bah faut emporter beaucoup de choses en Islande, surtout à cette période de l'année.
Déjà une doudoune, c'est vital, beaucoup beaucoup de vêtements chaud, des gants (j'avais trois paires et je perdais mes doigts) et un bonnet surtout (vos oreilles vous remercieront). Si vous avez des UGG, c'est moche mais grave bien pour aller voir des aurores boréales par exemple. Votre appareil photo, je ne l'avais pas pris mais un trépied ça sert pas mal je reconnais. Des chauffes-mains, comment j'étais contente d'en avoir plus d'une vingtaine. Un pantalon de pluie, c'est con mais il pleut tout le temps là-bas (fin j'ai pas eu beaucoup de pluie moi j'ai eu de la chance). Un sac à dos, un sac de couchage (chaud mais vraiment je rigole pas), des chaussures de rando, et je sais plus.



Enfin bon, voilà mon premier article sur mon voyage en Islande, le prochain arrive demain et sera moins long et plus de photos je vous promets !
Des bisous,
Téva





4 commentaires:

  1. Olala ça a vraiment du être une super expérience ! Merci d'avoir partager cette expérience et répondu aux questions :)

    RépondreSupprimer
  2. Très intéressant ton article ! C'est sympa cette manière de voyager par volontariat, je ne connaissais pas.
    Et tes photos ♥ Dis moi, pour tes montages, tu utilises un logiciel en particulier ou tu es douée de tes dix doigts ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup Lucie ! Pour mes photos j'utilise photoshop tout simplement !

      Supprimer